Salut les vieux,

Dans mes souvenirs de joueur des années 80, il y a bien entendu les jeux d’aventure graphique. Je vous en ai parlé plusieurs fois, c’était une passion chez moi car je viens du monde du jeu de rôle et des Livres dont vous êtes le héros. Le problème c’est qu’il était assez difficile d’en trouver qui soit à la fois beau avec un bon scénario et d’une difficulté bien dosée.

Par exemple un jeu qui me faisait rêver à l’époque, par-dessus tous les autres, était Eureka. Les publicités dans Tilt Magazine me faisaient tout simplement baver au sens littéral. Un jeu d’aventure où l’on part de la préhistoire pour arriver dans le monde moderne, pour un roliste comme je l’était était une aubaine, surtout que son auteur n’était ni plus ni moins que Ian Livingstone, bien connu des lecteurs des LDVLH.

123728946_o

Seulement voilà, je l’ai joué, un peu tard je vous l’avoue, et finalement, heureusement que je ne l’ai jamais acheté car ce jeu est un calvaire. La difficulté est d’un niveau supérieur. Je vous en parle d’ailleurs dans cet article.

Il m’est arrivé cependant de tomber sur de véritables perles comme, par exemple, Conspiration de l’An III que j’ai acheté sur un coup de tête à la Fnac du coin pour ses graphismes digitalisées qui me faisaient de l’œil. Car il ne faut pas l’oublier, le but des jeux d’aventure graphique de cette époque était que l’on passe d’écran en écran pour découvrir quel sera le prochain dessin et est-ce qu’il sera encore plus beau que le précèdent.

IMG_8478

Mais dans mon cas j’ai eu la chance que le scenario fût à la hauteur des graphismes, Conspiration de l’An III était simplement passionnant et l’histoire, qui se déroule à l’époque des Chouans, très bien ficelée. La même chose m’est arrivé lorsque mon cousin me présenta Le passager du temps. Une pure merveille dont je me souviens encore des séquences à taper.

IMG_8486

Mais comme je vous le disais en début d’article, il était vraiment très difficile de trouver un jeu avec tous les ingrédients réunis. Je me souviens d’avoir eu en ma possession Invitation, un jeu édité par Loriciel, une marque de qualité à l’époque et qui jouissait de somptueux graphismes. Et pourtant je me souviens que dans ce jeu, je ne faisais que tourner en rond, en me faisant attaquer de manière aléatoire par des créatures surgies de nulle part. Il avait pourtant quelques ingrédients sympathiques comme l’interprétation des livres avec un alphabet secret aussi tordu que marrant.

IMG_8493

Je reste tout de même persuadé que chaque jeu avait son public et mes attentes ne correspondent pas forcément à celles de tous le monde. Mais ce qui est sûr, c’est que je regrette cette époque où les jeux pouvaient encore nous surprendre et devant lesquels on s’installait avec notre verre de Tang et nos tartines au beurre et au chocolat Poulain.