Salut les vieux,

La fin 1993 s’annonçait pas trop mal. La rentrée scolaire s’était passée sans trop d’encombre et notre groupe de musique avançait vraiment très bien depuis la victoire des Class’Rock. Côté jeux vidéo j’étais toujours à fond sur mon PC 286 alors que les consoles 16Bits comme la Megadrive et la Super Nintendo étaient en plein essor.

Aujourd’hui encore je me demande pourquoi je n’ai jamais sauté le pas, enfin, je suppose que j’étais bien avec mes nouveaux jeux sur PC comme Battle Chess et Simcity. Pourtant à chaque fois que l’on me présentait un jeu sur ces consoles j’étais abasourdi par leurs qualités comme cet excellent Blades of Vengeance.

97028-blades-of-vengeance-genesis-front-cover

Ce jour-là je flânais comme à mon habitude chez ma meilleure amie, nous étions en train de regarder l’excellent film "Subway" de Luc Besson, lorsque les jumeaux arrivèrent tout excités avec un nouveau jeu pour leur Megadrive. Ils étaient d’autant plus contents car c’était un jeu avec lequel ils allaient pouvoir jouer à deux simultanément. Pas mal pour l’époque et pour des frères jumeaux.

IMG_1283

A peine la cartouche insérée dans la console, je savais que j’allais en prendre plein les yeux. Surtout qu’ils m’avaient laissé dans les mains la jaquette plutôt que la manette. Je n’avais donc pas d’autre option que de les regarder jouer, en instaurant tout de même un système de rotation lorsque l’un des deux perdait.

Dans Blades of Vengeance vous devez choisir entre une guerrière, un barbare ou un magicien pour aller éliminer la maléfique Mannax, Dame noire, qui a conquis le royaume du gentil sorcier auquel vous avez voué servitude. Un scénario des plus banals mais avec une réalisation magnifique.

IMG_1297

Les graphismes et les animations étaient parfaits, les couleurs chantantes à souhait et une musique à vous faire décoller les oreilles. Tout était parfaitement réuni pour vous donner des sensations frôlant la perfection. Les trois personnages avaient chacun une arme différente mais je me souviens que c’est le magicien que je sélectionnai pour ma première partie. Aujourd'hui je penche plus pour la guerrière.

IMG_1319

En effet le magicien avait une arme à distance qui se matérialisait sous forme de boule magique. Les ennemis étaient de toutes sortes : des zombies, des boules de feu qui se transformaient en petites flammes, bref un parfait bestiaire.

Tout au long de votre parcours vous devez trouver des coffres afin d’en récupérer des pièces d’or et pouvoir acheter de nouveaux objets pour vous aider dans votre quête dans les magasins qui apparaissent après avoir vaincu chaque Boss de fin de niveau. Vos ennemis aussi vous laisseront quelques cadeaux lorsque vous les tuez comme des potions d’invisibilité, de vie ou autres.

IMG_1311

IMG_1328

IMG_1335

Si je ne devais retenir deux détails qui m'ont marqué de ce jeu se sont la musique et cette possibilité de jouer à deux en même temps. C’était juste magique, cela me rappelait l’époque des bornes d’arcade qui commençait à s’effacer petit à petit face à l’invasion des consoles 16 bits dans nos foyers.

IMG_1271