Salut les vieux,

Je ne peux pas aborder les périodes de Noël sans avoir une pensée pour toutes ces personnes qui ont été attrapées dans cet horrible incendie qui s’est déclaré chez Microtech, usine chimique, lors de leur Chistmas Party. Bon, ne vous inquiétez pas, ce n’est que le scénario de The Firemen, un jeu que mon ami Vintz me fit découvrir sur sa Super Nintendo lors des fêtes de noël en 1995.

maxresdefault

Si vous suivez un peu mes aventures vous ne serez pas sans savoir que celui-ci avait une splendide Super Nintendo couplée d’un copieur de disquette. La première nuit c’est Bomberman qui avait été à l’honneur. De splendides parties à trois très fun.

Le lendemain matin, Vintz et moi-même étant de véritable Geek nous étions levés aux aurores alors que ma douce espagnole, enceinte jusqu’aux dents, dormait à poing fermé. C’est après un petit déjeuner pris à la hâte que nous allumions la Snes. Il me proposa un jeu dont je n’avais jamais entendu parler, même pas dans la presse spécialisées, ce fameux The Firemen.

IMG_2318

Cette magnifique console, à la ludothèque interminable, est souvent mentionnée pour ses classiques, mais elle cache de véritables perles comme ce Firemen qui, dès les premières minutes me fascina. J’étais donc aux commandes d’un gentil pompier accompagné de son fidèle ami Danny. Je devais maîtriser différents feux et remplir diverses missions. Pour cela j’avais à ma disposition une lance à eau et trois bombes à eau pour les plus résistants.

IMG_2333

Les feux qui rongeaient les salles étaient de différentes formes, certains étaient de petits foyers qu’il fallait arroser avec de petits spray d’eau et d’autre étaient plus agressifs voire même en mouvement et devaient être maîtrisés avec un jet plus puissant. C’était vraiment un immense plaisir d’éteindre tous ces feux. De temps en temps Danny m’aidait avec sa hache.

Plus j’avançais plus les feux étaient difficiles à atteindre sans se faire toucher. Même quelques robots enflammés incontrôlables venaient semer le trouble dans notre mission déjà pénible. Le jeu bénéficiait d’une difficulté progressive accompagné de petits scénarios qui faisaient monter lentement la tension. La musique y était également pour beaucoup.

IMG_2340

Finalement, à la fin de chaque étage il avait un Boss sous forme de feu plus ou moins vivant. Heureusement les bombes à eau étaient là pour vous aider. A ce propos, il n’était pas rare de rencontrer un peu partout quelques objets pour améliorer votre matériel.

IMG_2353

IMG_2345

J’ai vraiment adoré ce jeu, la seule critique que j’en ai fait à l’époque était sur le fait qu’il n’était pensé que pour un seul joueur.  Quel dommage car c’est vraiment le style de jeu idéal pour deux joueurs, et je suis sûr qu’avec mon ami Vitnz nous l’aurions fini avant que mon espagnole ne sorte des bras de Morphée.