Salut les vieux,

Je me suis rendu compte que les meilleurs souvenirs de mon enfance ainsi que de mon adolescence en matière de jeux vidéo, étaient en général chez les autres. N’allez pas croire que j’étais un pauvre malheureux délaissé, pas du tout. J’ai toujours eu de quoi jouer chez moi et des amis pour m’accompagner mais cette sensation d’aller chez quelqu’un d’autre et de découvrir ce que l’on n’a pas chez soi ou que l’on rêve secrètement d’avoir était toujours un pur bonheur. Je m’y rendais la joie au cœur, le diable au corps pour reprendre l’excellente chanson de Bob & Flanaghan.

49407141_2041483725941230_4636575942318227456_o

Cette sensation est un peu comme lorsque nous rentrions dans une salle d’arcade pour en voir les nouveautés et vivre cette première fois. Il est vrai que vu mon âge j’ai découvert la plupart des classiques dans les salles d’arcade. Vous l’avez certainement lu au cours de mes articles, au début des années 80 j’avais parfaitement l`âge de jouer sur une borne d’arcade et la seule console de salon valable était l’Atari 2600 mais seul mon cousin la possédait, moi j’avais un Videopac, donc les grandes découvertes comme Pacman, Donkey Kong et autres ont été sur bornes d’arcade.

31957456_1723478204408452_1104109617899634688_o

À l’arrivée des micro-ordinateurs dans nos foyers les choses ont changé, du moins en ce qui concerne les grands classiques mais nous continuions toujours à découvrir certaines nouveautés dans les salles d’arcade. Pour le reste, c’était souvent à travers les magazines, les publicités ou chez les autres que je les découvrais. C’était la grande époque où chaque machine était bien différente. Je veux dire par là que maintenant un jeu qui sort à la fois sur Nintendo Switch, PS4 et Xbox est pratiquement identique. De notre époque un Arkanoid, un Ghost’n Goblins ou un Sorcery était très différent d’une machine à l’autre. C’est donc souvent dehors que nous les découvrions et que nous prenions un malin plaisir à les comparer, souvent en défendant à mort notre machine préférée. Je connais même des personnes qui continuent à le faire aujourd’hui sur les réseaux sociaux. Oui c’est bien de toi que je parle 😊

62233073_2285965994826334_1753504665850347520_n

Bref, je regrette énormément cette époque de découverte, je ne suis plus très bien l’actualité des jeux vidéo aujourd’hui mais pour ce que j’en vois lorsque je lorgne les nouveautés sur le net, c’est du pareil au même. Je trouve qu’il me manque cette petite sensation de rareté qui faisait que l’on attendait la perle pour s’y casser les doigts sur nos joysticks, perles qui aujourd’hui sont devenues de grands classiques sur diverses machines.

Enfin, c’était mon petit billet nostalgique du milieu de semaine. Plus que nostalgique je reprendrais le mot de mon cher confrère qui est Nostalgeek.