Salut les vieux,

Au cours de mes 40 ans de gamer j’ai vu pas mal de merde, mais il y a quelquefois où la fiction dépassait la réalité. Comme en cet après de 1988 lorsque je me retrouvais une fois de plus coincé chez mon cousin au MSX.

L’après-midi se faisait longue, les adultes nous avaient relégué dans la chambre de mon cousin, celui-ci devait terminer un devoir pour le lundi et moi je m’emmerdais gravement. Je lui demandai alors de me laisser son MSX. Un peu retissent au début il accepta à condition que je ne touche pas ses jeux mais que je joue à celui qui était inséré dans le lecteur de cassette.

Je lançais donc le jeu avec un beau RUN "CAS:" et j’attendais. Au bout de quelque minutes le nom de Sky War s’affichait à l’écran. Je me léchais déjà les babines car le nom me plaisait bien. Ça c’est parce que je ne connaissais pas bien les programmateurs espagnol OMIKRON qui ont crées les pires jeux de l’âge d’or de l’informatique.

IMG_8182

Une fois le jeu chargé je me retrouvais rapidement aux commandes d’un hélicoptère. Celui -ci se maintenait tout seul en altitude sans aucune difficulté. J’avançais donc et me trouvais rapidement face à face avec un autre hélicoptère que je détruisais d’un seul tir. Voulant continuer à avancer sans attendre la fin de son explosion, je vis mon hélicoptère se détruire contre les résidus de l’explosion de mon ennemi. Mais quelle merde de jeu est-ce ? pensai-je à voix basse.

IMG_8190

Je continuais donc ma route en avançant par petit coup en évitant les résidus, de temps en temps les ennemis au nombre d’un par écran me tirais dessus, mais éviter les tirs était un jeu d’enfant. Voyant que ma jauge d’essence diminuait et qu’un poste de ravitaillement était en dessous de moi, je décidais d’atterrir sans grande difficulté nos plus, sauf que mon ennemi se cala gentiment au-dessus de moi pour m’attendre.

IMG_8212

Il m’était donc impossible de décoller ou d’aller à droite ou à gauche sans se crasher. Mais quelle grosse daube de jeu est-ce ? pensai-je à voix haute cette fois. Mon cousin souriait dans son coin, je pense qu’il m’avait tendu un piège pour critiquer à chaque fois son MSX et s’était venger avec le pire jeu programmé dans l’histoire de cette machine.

Ce jeu était tellement nul, que je jouais par inertie, sans réfléchir, juste pour passer le temps et attendre que ma mère vienne me libérer de cet enfer. Ce quelle fit quelques heures après. Pour ma part, je rentrais frustré chez moi, heureusement j’avais mon Amstrad CPC6128 pour me remonter le moral.

IMG_8203

J’ai tout de même racheté le jeu beaucoup d’années plus tard, alors qu’il trainait dans mon magasin préféré à Barcelona, juste pour rejouer de temps en temps à un véritable jeu de merde.