Salut les vieux,

Durant l’été 1985, je fis une petite halte pendant mes vacances aux 2 Alpes. Je n’avais pas pour habitude d’y aller en été mais ma cousine et ses amis m’avaient gentiment invité. Comme dire non sachant que j’allait pouvoir dépenser toutes mes économies dans la salle d’Arcade Macao.

Cet été là une nouvelle borne était très convoitée, c’était celle de Commando.

IMG_1729

A première vu Commando n’avait rien d’exceptionnel. Un bon petit Run&Gun vertical, mais il s’avéra très vite avoir ce petit je ne sais quoi qui allait en faire un classique. Pour résumer, vous êtes aux commandes d’un gentil petit soldat que l’on lâche d’un hélicoptère et qui doit tuer tous ce qui se présente face à lui. Alors au programme on aura des soldats, des voitures, des camions etc… Pour seule arme vous aurais une mitraillette crachant des petits points blancs et des grenades qu’il vous faudra réapprovisionner tout au long de votre parcours.

IMG_1739

 Ce qu’il y avait de bien sur les nouvelles bornes fraichement débarquées était que les score était encore immaculés. Donc cela a été un véritable plaisir cet été là d’arriver toujours plus loin et d’écrire le mythique BIM en guise d’initiale. Petite remarque intéressante, c’était le premier jeu, aussi loin que je m’en souvienne, qui proposait plus de trois lettres lorsque l’on devait inscrire son score sur le tableau des records.

IMG_1750

J’avais tellement adoré ce jeu qu’en rentrant de vacance je passais ma commande à Micromania, pour un exemplaire de Commando pour mon Commodore 64.

IMG_1753

Je n’ai pas été déçu, la version Commodore était vraiment très proche de celle d’arcade, musique sublime identique à celle de la borne, le scrolling est juste parfait et le gameplay très nerveux. J’avais vraiment fait un super achat et je pouvais patienter parfaitement avant de retourner aux 2 Alpes pour les vacances de la Toussaint.

IMG_1759

Aujourd’hui encore c’est l’un des jeux auquel je prends beaucoup de plaisir à jouer, quelle que soit la plateforme, je ne sais pas si c’est la nostalgie de cet été passé en très bonne compagnie ou si c’est seulement parce que Commando est vraiment un très grand classique.