Salut les vieux,

En 1989 j’avais pour habitude de souper tous les vendredi soir chez ma tante. Ce n’est pas spécialement parce que j’aimais sa nourriture, mais plutôt parce qu’après le repas avec mon cousin Luc nous avions l’habitude de monter à l’étage pour jouer sur son Amstrad CPC.

Ce soir-là, il chargeât un drôle de jeu dont la disquette laissait entrevoir le titre : Livingstone Supongo.

img4ac3c3865d10b

Lorsque l’écran de chargement eu finit et que le jeu démarra, je les seuls mots qui me vinrent à l’esprit furent : « Mais c’est quoi cette merde ? ». Il faut dire que j’étais habitué à des jeux aux graphismes somptueux sous CPC6128 et là je n’étais pas très inspiré per ce que je voyais à l’écran.

IMG_1642

Il me rassura en me disant que c’était un jeu super drôle et très stratégique. Septique je ne demandais qu’à voir. Il m’expliquât donc les base, à savoir que l’on à une certaine catégorie d’objet qui nous permettrons de nous défendre et d’aller de tableaux en tableaux pour retrouver le Docteur Livingstone (Je suppose)
NDLR : Supongo en espagnol veut dire je suppose.

IMG_1652

La particularité du jeu est que les objets s’utilisent en utilisant plus ou moins de force ce qui fera que ceux-ci prendront une courbe parabolique en fonction de cette force, je ne sais pas si je suis en train de bien me faire comprendre. C’est un peu comme le lancé de javelot dans Track & Field, 42º était l’angle parfait pour aller le plus loin possible. Et bien là c’est pareil, lorsque vous utiliserez la perche à sauter, si vous appuyez trop longtemps vous monterez très haut et vous retomberez comme une merde à tous juste deux pas.

Vous l’aurez compris, le temps d’appui du bouton du joystick est crucial dans ce jeu, lorsque vous tomberez dans la grotte et que vous devrez utiliser le boomerang pour enclencher l’interrupteur, vous comprendrez ce que j’ai voulu dire.

IMG_1658

Bref, cette soirée fût parmi les meilleures grâce à un original qui encore aujourd’hui m’amuse beaucoup.