Salut les vieux,

Suite à l’article de l’autre jour, il m’est revenu un flash sur justement un jeu bien moche et lent sur Amstrad CPC, un Speccy port merdique, mais qui est pour moi un must, il s’agit bien entendu de Saboteur.

En 1987, après avoir vendu mon Commodore 64, j’étais à fond Amstrad. Seulement mes sources d’approvisionnements étaient bien faibles, il y avait les ventes par correspondance bien sûr, mais les délais étaient longs et surtout les petits boulots d’été ne me permettaient pas de m’acheter quantité de jeux.

Mon autre source de jeux était mon cousin Luc qui, à la même époque, avait pas mal d’amis, lui, qui avaient aussi un Amstrad. Donc de temps en temps il arrivait chez lui avec une belle disquette 3 pouce bien pleine de nouveautés.

Un mercredi après-midi, alors qu’il pleuvait comme vaches qui pissent, il me passa une de ses dernières disquettes récemment rentrées. Arrivé chez moi, un petit CAT me suffit pour voir un excellent titre accrocheur : Saboteur.

Bel écran d’accueil. Palpitation.

IMG_4496

Puis grosse déception, des graphismes ultra moches, des couleurs dont je ne saurais définir dans un langage politiquement correct et d’une lenteur dont on aurait le temps de tuer un âne à coup de figues comme on dit par chez moi.

Mais bon, je n’avais pas trop de quoi faire ma fine gueule, car comme je l’ai mentionné en début de cet article, les jeux étaient une denrée rare dans nos contrées.

IMG_4505

IMG_4518

Donc j’ai joué à Saboteur, pendant de bonne heure. Puis rejoué à Saboteur le jour suivant, puis le jour d’après et encore le jour d’après. Bref j’avais déniché sans le savoir une perle sur Amstrad CPC.

Aujourd’hui encore ce très moche Speccy port est noté 16.84 sur l’excellent CPC Power. Cela veut bien dire quelque chose non ?

IMG_4526

Voilà, donc un autre exemple qui confirme que même un jeu moche, lent et limite jouable peut devenir un classique car il a le je ne sais quoi qui en fait un hit.