Salut les gens,

En 1986, alors que le jour des vacances de Noël avait sonné et que je me dirigeais gentiment vers chez moi, mon ami Arnold m’intercepta pour me proposer une petite partie d’un jeu sur son Commodore 64 qu’il avait reçu bien en avance du papa noël.

Le jeu s’appelait Camelot Warrior et rien que devoir la jaquette j’en bavait d’avance.

183909-camelot-warriors-commodore-64-front-cover

Le jeu est moins en accord avec le joli dessin qu’il accompagne car avant d’être un jeu d’action Camelot Warriors est un jeu d’habilité et sans un très bon joystick bien précis il reste très difficile.

Heureusement Arnold était bien équipé de ce côté-là.

IMG_4107

Dans le jeu vous contrôlez donc à un chevalier en armure et armé d’une excellente épée à toute épreuve. Vous devrez donc explorer les différents tableaux afin de trouver divers objets que vous devrez donner à des personnages planqués un peu partout afin qu’il vous donne un pouvoir spécial qui vous aidera dans votre quête.

IMG_4108

L’histoire du jeu est tout de même curieuse car à l’origine, le protagoniste de l’aventure est un chanteur de rock qui reste chez lui pendant une semaine en regardant des films médiévaux. À la fin, il s’endort et, dans son rêve, il prend forme d’un chevalier, mêlant les éléments de son univers du XXe siècle à ceux de l’époque médiévale.

IMG_4109

Je me souviens que j’avais été subjugué par la musique qui n’est d’autre qu’une version modifiée ou adaptée de Greensleeves.

Nous y avions donc passé toute la soirée, et quelle meilleure façon de commencer ses vacances devant un excellent jeu ?