Salut les vieux,

Dans les perles de l’Amstrad presque pas connu on a Spindizzy. J’ai connu Spindizzy complètement par hasard c’est pourquoi je me permets de dire inconnu, car même à l’époque où j’achetais Tilt et Hebdogiciel dès leur sortie, on parlait de Cauldron, Sorcery etc. mais pas tellement de Spindizzy.

SpindizzyFrontCover

Donc pour découvrir un tel jeux et bien ce n’est pas facile à moins d’avoir un oncle qui pouvait se procurer des jeux par des moyens douteux et qui un jour te file la disquette pleine et là il y a une perle : Spindizzy.

Donc je me souviens encore du jour où après un repas de famille des plus chiant je rentrais chez excité comme un hérisson sur un Scotex, et mettais fébrilement la disquette dans mon CPC6128. Je tapais CAT au clavier suivit de la touche ENTER et là c’était magique, une flopé de jeux apparaissaient. Parmi toutes ces nouveautés il y avait donc ce jeu dont le nom ne me disait rien, dois-je le répéter ? Spindizzy.

Spindizzy

Mais c’est quoi Spindizzy ? Et bien c’est un mélange de Marble Madness et de Marble Madness. Mais au lieu de diriger une boule d’un endroit à un autre, on dirige une pyramide à l’envers pour récolter des diamants tout au long des différents tableaux.

Spindizzy2

C’est moche à souhait, du moins les couleurs, c’est super difficile de contrôler au joystick mais qu’est-ce que c’est bon ! Personnellement j’adore, c’est pour moi un classique de l’Amstrad à essayer à tout prix si vous ne l’avez pas déjà fait.

Donc voilà, je ne pouvais pas ne pas vous parler de ce titre pas aussi connu que ce qu’il devrait l’être.

Allez bon jeu !