Salut les vieux,

Souvent on me demande quelles ont été les motivations pour fabriquer un flipper virtuel. Et bien en fait il y en a plusieurs, deux pour être précis.

La première est que j'ai été un enfant des années 80, et dans ces années-là et bien il n’y avait pas seulement des bornes d’arcade mais aussi des flippers dans les salles de jeux. Donc impossible de ne pas s’être ruiné avec ces machines-là.

Pour la deuxième il faut remonter légèrement le temps, jusqu’en 1990 pour être précis. Comme chacun le sait je suis originaire d’un petit village de Provence et là-bas lorsque l’on a 20 ans, on s’emmerde ou on s’emmerde, au choix, et lorsque l’on s’emmerde énormément on va au bar qui fait office sur la place principale, le Bar du Commerce.

C’est donc dans ce bar que j’avais l’habitude de trainer les week-ends avec mes amis Mr Druch et Mademoiselle Pascale. Nous avions l’habitude d’y refaire le monde devant quelques cafés. Au Commerce, comme nous l’appelions il y avait un Juke Box, où sonnait Hotel California chaque cinq minutes, une borne d’arcade avec WonderBoy in Monsterland, qui a été la coupable de l’achat de ma première borne et la raison pour laquelle je me suis juré d’avoir un jour un flipper chez moi : Dr DUDE.

DrDude

Dr Dude

Dr DUDE est un excellent flipper en soit, mais ce qui a fait son charme était qu’avec Mr Druch nous avions l’habitude d’y jouer à deux en même temps, lui à gauche et moi à droite. Pour ceux qui ne connaisse pas ce flipper, une fois remplit plusieurs conditions la lumière du Gazillion s’allume et si vous arrivez à faire monter la balle sur la rampe vous aurez droit à des millions pour chaque cible touchée dans la roulette, je peux vous dire que vous pouvez gagner des dizaines de million en une seule fois et donc beneficier de plusieurs parties gratuites.
Vu que j’étais responsable du flipper droit c’était donc à moi que revenait cette responsabilité. Viser la rampe était devenu ma spécialité.

Dr Dude2

J’ai vraiment adoré ce flipper et j’y joue régulièrement même si y jouer sans Mr Druch n’a pas le même charme. Peut-être qu'un jour nous aurons l'occasion d'y rejouer ensemble, qui sait ...

Allez, bon week-end les gens!