Salut les vieux,

Hier soir je devais passer ma soirée pour tester le nouveau software de mon RPI2JAMMA qui était supposé afficher les jeux verticaux en horizontaux, mais mes tests ont été écourtés car ceux-ci s’affichaient à l’envers.

Donc, j’ai abandonné la borne et je me suis vautré comme une merde sur mon pouf en ayant préalablement allumé ma Sega Megadrive.

Megadrive3

C’est assez curieux cet amour inconditionné pour cette console, c’est assez paradoxal car je n’ai jamais eu de Megadrive dans mon enfance. Je n’étais en fait pas tellement console à l’époque où les 16 bits sont sortis sur le marché. Comme vous le savez déjà j’ai toujours aimé programmer, et je suis passé d’ordinateur en ordinateur en esquivant les consoles.

J’ai eu plus tard une Super Nintendo, oui, mais ça cette une autre histoire. En attendant, j’ai toujours eu un penchant pour cette Sega. Je crois que cela vient d’une période de ma vie d’adolescent où j’étais tous les jours fourré chez ma meilleure amie qui avait des frères jumeaux qui eux avaient une Megadrive.

Je me rappelle que pendant les heures où nous étions sensé réviser les épreuves du Bac, je me faufilais comme un malpropre dans la chambre des jumeaux pour y jouer en leur compagnie à de grands classiques comme Mickey Castle of illusion ou encore NHL 91.

Plus tard j’ai adoré sur cette console Donald Quackshot auquel je m’abandonne de temps à autre. Et puis évidement les Sonic et le grand Taz-Mania.

Donc, voilà, hier soir je me suis fait une petite session de Megadrive avec un grand classique de l’arcade  Marble Madness et surtout l’excellent Gynoug que je vous recommande fortement.

Megadrive

Megadrive2

Allez, passez un excellent retro Week-end, moi je vais construire mon bar dans ma Gameroom.