Mon grand ami virtuel Youki, grand créateur du magnifique frontend AtomicFE que vous trouverez ici : http://www.atomicfe.com, viens de recevoir un magnifique Commodore Plus/4 qui d’après les photos que j’ai pu voir est dans un excellent état, en tout cas en meilleur état que son appareil photo qui lui fait des photos même pas digne d’un Polaroid des années 80, voyez par vous-même.

plus43

Mais ne nous égarons pas qu’est ce qu’un Commodore Plus/4 me direz vous, et bien c’est un des plus grand flop du géant Commodore. Un peu d’histoire….

Le commodore Plus/4 était en fait un ordinateur personnel fabriqué par commodore en 1984 pour remplacer le fameux C64. Le nom "Plus/4"  est une référence aux quatre applications bureautiques implantés dans la ROM (unité de traitement de texte, bilan, base de données, et graphique) ; il a été nommé comme "ordinateur de productivité avec logiciels intégrés". Il a essuyé un certain succès en Europe de l'Est, mais un flop total aux Etats-Unis.

plus4

Contrairement au C64 le plus/4 avait un basic v3.5 beaucoup plus évolué et accessible avec 59KB dédié contre 38KB pour le C64, Basic qui était le point faible de ce dernier pour quiconque voulait s’y initier. Moi-même j’y ai laissé quatre petites amies et la moitié de mon adolescence à essayé de faire bouger un &%(@# de sprite ridicule de gauche à droite de l’écran. Mais ce langage Basic plus souple n’aidera pas le plus/4 à sortir la tête de l’eau, de plus beaucoup de développeur se pencheront sur le projet Commodore 128 qui lui promettait un meilleur avenir, mais ça c’est une autre histoire…

Commodore__4_pub

Les raisons de sont échec furent basés sur l’absence de sprite, un son très mauvais et une logithèque excessivement pauvre.

Petit anecdote pour finir : durant sa phase de prototype le Commodore plus/4 devait s’appelée en fait le Commodore 264.

Non non ne partez pas !!! J’ai eu l’immense privilège de décrocher une interview à Youki créateur d’AtomicFE et propriétaire de ce fameux Commodore plus /4 :

Mon cher Youki, pour les lecteurs qui ne te connaissent pas encore, explique nous un peu ta contribution dans le monde du Retrogaming ? :

            Ma contribution pour le retrogaming ? Contribution est un bien grand mot.  Je ne pense pas vraiment y contribuer, dans le sens où le retrogaming serait là où il en est même sans moi ! Mais bon, pour ce qui ne me connaisse pas encore, je suis le créateur d’un front end pour multiple émulateurs très populaire dans le milieu de l’Arcade @ Home : AtomicFE (the Arcade To MICro front-end : http://www.atomicfe.com).

Ce front end 100% personnalisable permet d’afficher des listes de jeu d’une jolie façon et de lancer ces jeux via (ou non) les émulateurs adéquates. Il a été fait à la base pour être utilisé dans une borne d’arcade, mais beaucoup de mes utilisateurs s’en serve sur des PC de bureau aussi. A la base, j’avais bricolé rapidement  ce Front End pour rentre service a des membres d’un forum.  Petit à petit je l’ai amélioré pour répondre aux demandes des utilisateurs  de plus en plus nombreux, au point d’être maintenant considéré comme un des « Big 3 » au niveau international. Au départ c’était un projet qui ne devait pas m’occuper plus que quelques heures, maintenant ca va faire presque 4 ans que je le fait évoluer. Malheureusement j’ai trop peu de temps pour vraiment faire ce que je veux dessus. Et surtout que j’ai une bonne 10aines d’autres projets en cours, une bonne partie touchant au retrogaming. Mais il y encore trop tôt pour en parler. ;o)

Récemment, j’ai aussi  à l’aide de vieux complices lancé  un forum sur l’Archeo-Gaming (www.Archeogamers.net).

(NDLR : j’utilise AtomicFE depuis presque un an et je viens tout juste d’apprendre sa signification.)

A part donc les bornes d’arcade, il me semble te connaitre une passion pour le Commodore 64 ?

Oui, tout à fait, disons que j’ai une passion pour toute les machines des années 80, mais le commodore 64 à été le premier micro que j’ai possédé. Donc il a une place particulière dans mon cœur. C’est vraiment sur cette machine où j’ai fait mes débuts en programmation. Et sur le C64…programmation = Ligne de Poke !!! . J’ai toujours été fasciné par les jeux vidéo dans les salles d’arcades, après avoir découvert les consoles de jeu en démo dans l’Hyper-marché où mes parents se servaient. J’ai « insisté » au prés de mes parents pour avoir une console à Noël. J’ai eu droit à la sublime console CBS Colecovision (que j’ai vite enrichis d’un adaptateur multi-cassette pour pouvoir jouer au jeu Atari 2600 aussi…déjà le « retrogaming »). Jouer c’était bien, mais je bruler d’envie de faire mes propres jeux. Et je rêvais du module Adam qui transformait la console CBS en vrai micro, mais il tardait à sortir. Le Noel suivant je faisais pression sur mes parents pour avoir un Amstrad CPC464 qui venait a peine de sortir, car au niveau prix il était très intéressant et je me disais que ce serait plus facile a faire passer à mes parents qu’un commodore 64, bien plus cher. Mais mes parents, m’ont dit, « mon fils, si tu veux ton ordinateur, il faut d’abord que tu vendes ta console ». Ce que je me suis vu contraint de faire (à regrets), mais une fois vendu avec le « capital », j’ai envisagé de me faire acheté un Commodore 64 !!!  Machine sublime au basic minable…  par la suite j’ai du le vendre pour pouvoir m’acheter un ST…  c’est vraiment la seule machine que j’ai vraiment regretté d’avoir vendu à l’époque.  Mais bon, maintenant j’en possède 5, dont le SX64.

Dernièrement tu as voulu allez un peu pus loin et tu as fait l’acquisition d’un Commodore plus/4, pourquoi cette machine ?

Cette machine m’a toujours fasciné. Même à l’époque, je n’ai jamais compris pourquoi Commodore la sortait. Pourquoi sortir une machine bien inferieur au C64. Du moins en termes de jeu. Alors que l’une des forces du C64, c’était ses sprites et son chip sonore le fameux SID. Le plus/4 n’avait ni sprites , ni SID. Je n’arrivais pas  comprendre ça. Par contre il faut reconnaitre que le Basic du Plus/4 était vraiment top comparé a celui du C64. Le Look de la machine aussi, m’a toujours laissé perplexe. Elle dénotait totalement du reste de la gamme. Une sorte d’extra-terrestre dans le monde commodore. Cette fascination aidant, je me suis toujours dit, si un jour j’ai l’occasion j’en achèterais une. Je ne l’ai pas cherché activement, mais j’ai trouvé un beau modèle avec les docs et complets, je me suis dit pourquoi pas…

Quelles ont été tes premières impressions lorsque tu as branché la bête ?

En fait les mêmes impressions que j’ai toujours quand je branche une machine des années 80 que je n’ai jamais essayée avant. Ca commence par un peu d’appréhension (va-t-elle marcher ou pas), suivi d’un soulagement… , et surtout une énorme envie d’en savoir plus sur la bêtes  suivis d’une tout aussi énorme envie de développer dessus.

Quel est pour toi la première utilité de cette machine ?

Mon utilité maintenant… bien, on ne peut pas vraiment parler d’utilité, si ce n’est me faire plaisir. Le plaisir de la découverte.

A l’époque, je pense que ca aurait été une excellent machine pour apprendre à programmer dessus. Une machine très polyvalente, pas chère mais malheureusement peu douer pour le jeu.  Quoique quand on voit ce qu’arrive a faire les DemoMaker sur cette machine, on sent quand même que mine de rien elle avait du potentiel.

Cette machine dans la philosophie peut être comparée au ZX spectrum. D’ailleurs, c’était clairement la cible visée par commodore. Il fallait faire une machine moins chère que le Zx Spectrum.

As-tu déjà poussé les tests un peu plus loin pour voir ce qu’elle a dans le ventre ?

Non, hélas, je n’ai pas encore eu le temps. Par contre, j’ai déjà commandé pas mal de périphériques et accessoires pour pouvoir aller plus loin. Notamment un lecteur de carte mémoire qui est vu comme un « 1541 » (lecteur de disquette) ainsi qu’un convertisseur joystick C64 -> Plus/4  (les prises joystick du plus/4 étant spécifiques).

Dès que j’aurais le tout, et surtout le temps, je ferais un test complet sur mon forum.

Un petit mot pour nos rétros lecteurs ?

Je trouve très agréables de pouvoir partager cette merveilleuse passion qu’est le retrogaming avec de plus en plus de monde. Il y a quelques années, je me sentais un peu « isolé », mais maintenant ca fait plaisir de voir des gens aussi (sinon plus) passionné que moi, grâce à internet, les fanzines, les forums, et les blogs comme le tiens, le retrogaming s’est vraiment démocratisé et est sorti de sa niche ! Attirant de ce fait les business man… mais ca c’est une autre histoire…  Amis retrogamers fait en sorte que notre passion reste une passion et ne deviennent pas un simple « marché ».

Merci beaucoup pour ton temps et ton talent, je suis sur que nos lecteurs sauront reconnaitre, à travers cette interview, le grand personnage que tu es.

logoforumjaune